Blog

Vite, un devis !

Chiffres-clés du télétravail : ce qui a changé en 2020

23/11/2020
Temps de lecture : 3 minutes
Avec ce deuxième confinement et pour une grande partie d’entre nous, c’est le retour du télétravail !
télétravail-chiffres

Après nos conseils pour bien vivre le télétravail en mars dernier, nous nous sommes dit que c’était le moment de faire un bilan sur l’évolution de cette pratique et de consacrer un dossier spécial télétravail.

Alors on commence par quoi ? Nous avons fait le tour des nombreuses études réalisées depuis le printemps et nous avons sélectionné quelques chiffres qui vous donneront des informations sur notre manière de travailler aujourd’hui. Au programme : des apéros en ligne, plus d’outils digitaux, un espace chez soi dédié au télétravail, et l’envie de remettre en question son activité professionnelle.

highlighted icon

Le saviez-vous ? Notre assurance habitation Homebrella vous couvre également lorsque vous êtes en télétravail.

Toujours plus connecté 👨‍💻

 

48,5 minutes

Quand on est en télétravail, c’est parfois difficile de s’imposer des limites, de prendre une vraie pause le midi ou de terminer à l’heure. Quand on sait qu’on n’a pas de métro à prendre à l’heure de pointe ou des embouteillages en perspective, on se dit que 5 minutes de plus pour répondre à deux, trois mails, ça ne va pas faire de grosse différence. Et bien figurez-vous, que selon une étude mondiale de la Harvard Business School, nous avons rallongé nos journées de travail, non pas de 5 minutes, mais bien de 48,5 minutes depuis que nous sommes en télétravail !

 

C’est plus souvent mais c’est plus rapide !

Lors du premier confinement, le nombre de réunions avait largement augmenté. On pense notamment à la plateforme Zoom qui, en avril 2020, avait recensé plus de 300 millions de participants à des réunions quotidiennes. Et bien, ce nouveau confinement s’annonce similaire au premier. Toujours selon l’étude de la Harvard Business School, depuis ce deuxième confinement, nous faisons plus de réunions (en croissance de 13%). Mais peut-être parce que nous avons tiré des leçons du premier confinement, elles durent moins longtemps qu’avant. En effet, elles sont, en moyenne, 20% plus courtes !

 

41% des salariés en télétravail

Sûrement parce qu’on ne peut plus vraiment faire de pause avec ses collègues ou boire un verre après le travail, 41% des salariés en télétravail ont réalisé des apéros en ligne avec leurs collègues durant le confinement. On n’est pas très étonné de constater, que le réseau WhatsApp, particulièrement plébiscité pour les apéros entre collègues, ait vu son trafic augmenter de 40%.

 

20% de plus

C’est l’augmentation du trafic internet enregistré par Orange pendant ce deuxième confinement. Selon l’opérateur, c’est pour une partie, lié au retour du télétravail qui s’était amoindri depuis cet été. Mais c’est également lié à notre besoin de se divertir. Comme des résolutions du nouvel an, nos ambitions de confinement : faire de nouveaux projets, s’inscrire à des formations en ligne… sont déjà loin derrière nous. Cette fois-ci, ce sont les jeux en ligne et les plateformes de streaming qui enregistrent les plus grosses augmentations. Et puis clairement on comprend, est-ce que ce n’est pas un temps à rester sous la couette devant Netflix ?

 

Où travaille-t-on ?🏠

 

92% de chez soi

Sans surprise, pour la majorité des télétravailleurs, on travaille de chez soi. D’après un sondage Statista, 50% travaillent depuis leur maison et 42% depuis un appartement. Si on a tous des amis qui sont rentrés chez leurs parents, dans cette super maison au bord de la mer ou qui ont pu se confiner dans leur charmante résidence secondaire à la campagne au wifi récalcitrant, sachez qu’ils ne représentent que 2%. De quoi, avouons-le, apaiser un petit peu notre jalousie depuis notre appartement sans balcon !

 

Presque le double depuis le confinement !

Puisque le télétravail tend à se généraliser et à se pérenniser depuis le premier confinement, prévoir un espace dédié dans nos logements devient nécessaire. Selon les études Statista et Yougov, alors que seulement 24 % des télétravailleurs français disposaient d’un bureau aménagé dans une pièce au début du confinement, c’est monté à 41% depuis la rentrée.

 

Et si on allait voir ailleurs ?💼

 

72% des Français

Si le confinement a donné envie aux Français d’investir dans des maisons avec jardins, et plus particulièrement à ceux en zone urbaine où le vis-à-vis est la norme. Les possibilités qu’offrent le télétravail pourraient bien finir de les convaincre. En effet, selon Statista, pour 72% des Français interrogés, le télétravail les inciterait à passer à l’action et à déménager.

 

22 % des 18-24 ans

La crise sanitaire nous amène à nous questionner sur nos lieux de vie mais également sur nos choix professionnels. D’après une étude menée par Prism’emploi auprès des 18-24 ans, 22% des étudiants et jeunes diplômés ont choisi de changer de secteur d’activité depuis le début de la crise. Certains ne sont pas allés aussi loin, pour 15%, il s’agit de changer de métier tout en restant dans le même secteur et pour 16%, ils ont plutôt choisi de changer d’entreprise.

 

Plus d’un Français sur deux

Depuis le début de la pandémie, 55% des Français réfléchissent au sens et à l’utilité de leur travail et souhaitent en faire une priorité. Ce chiffre monte même à 61% chez les 18-24 ans. Il n’est donc pas étonnant, outre la peur de précarité suite à la crise, que les jeunes soient prêts à changer de secteur d’activité. (Sondage Yougov)

 

Et l’avenir dans tout ça ?🔮

 

Presque un jeune sur deux

Malgré tout, les 18-24 ans restent plutôt optimistes quant à leurs perspectives professionnelles. D’après un sondage JobTeaser réalisé en septembre dernier, 33 % se disent neutres quant à l’avenir, mais 46 % s’estiment confiants, voire très confiants. Et nous aussi, on espère que 2021 sera votre année !

 

Top priorité des Français pour 2021

Ça n’a rien à voir avec le télétravail, mais on s’est dit que pour finir, on allait vous parler de la top priorité des Français pour 2021. Et bien sans surprise, il s’agit de voyager à l’étranger. Le Covid-19 a empêché un grand nombre d’entre nous de partir, beaucoup sont décidés à remettre ça à 2021. Si c’est également votre projet, vous ne serez donc pas le seul sur le coup !