Blog

Vite, un devis !

Comment assurer un logement en colocation ?

23/10/2020
Temps de lecture : 4 minutes
Ça y est, vous avez enfin trouvé la coloc’ de vos rêves, ce super appart’ qui va vous permettre de faire des économies et de vivre dans plus de 15 m² ? Toutes nos félicitations ! C’est maintenant le moment de vous occuper de toute la paperasse et donc de souscrire à une assurance habitation pour colocation. Alors c’est sûr, c’est beaucoup moins excitant, mais rassurez-vous, ce n’est pas si compliqué et on va tout vous expliquer !
assurance habitation colocation

Vous devez d’abord savoir qu’il est obligatoire de s’assurer lorsque vous louez en colocation. Cela vous permettra d’être couvert en cas de sinistres (incendie, explosion, dégâts des eaux) et vous devrez également fournir une attestation d’assurance habitation à votre propriétaire lors de votre emménagement.

 

Contrat de colocation : bail individuel ou collectif ?

Avant de se lancer dans le vif du sujet, vous devez avoir en tête que votre contrat de colocation va impacter votre choix d’assurance. Lorsque vous décidez de vous mettre en colocation, vous devez signer un bail de location. Celui-ci est un document essentiel, car il va établir les règles entre les locataires et le propriétaire. Dans le cas d’une colocation, votre bailleur a le choix de vous faire signer un bail commun (aussi appelé bail solidaire) à tous les colocataires ou bien un bail individuel. En fonction du contrat que vous signez, vous ne serez pas assuré de la même manière. Voici quelques informations sur ces deux différents baux :

  • le bail collectif : tous les colocataires sont mentionnés sur le contrat et doivent le signer. Si un locataire ne signe pas ce contrat, il sera considéré comme un sous-locataire. Si un colocataire s’en va et qu’il est remplacé, un avenant devra être signé pour acter ce changement. Concernant le paiement du loyer, le propriétaire bailleur est en droit de demander un paiement en une seule fois. Par contre, le dépôt de garantie est fractionné et payé par chaque locataire.
    Enfin, dans le cas d’un bail collectif, il y a généralement une clause de solidarité dans le contrat. Cela signifie que le propriétaire a le droit de se tourner vers n’importe quel locataire ou son garant pour obtenir le paiement de la totalité du loyer.
  • le bail individuel : chaque locataire signe son propre bail. Cela implique que chaque locataire bénéficie d’un espace privé (sa chambre) d’au moins 9 m² et d’un droit d’accès aux parties communes dont les conditions d’utilisation sont précisées dans le bail. Cela implique donc que chaque locataire paie le propriétaire et a son propre garant. 

Cette fois-ci, les habitants du logement ne sont pas solidaires du paiement total du loyer.

 

Quelle assurance habitation pour une colocation ?

Une fois la remise des clés faite, votre propriétaire ou l’agence mandataire si vous n’êtes pas en contact direct avec le bailleur, vous demandera de lui fournir une attestation d’assurance habitation. Vous devez savoir que pour respecter l’obligation d’assurance, il suffit qu’un seul des colocataires soit assuré pour les risques locatifs. Cependant, on vous le déconseille et on vous explique pourquoi dans la partie souscription individuelle en dessous.

 

Souscription individuelle : chacun s’assure comme il lui plaît

Pour votre assurance habitation, vous avez deux possibilités en fonction de votre bail : la souscription individuelle ou la souscription pour le logement entier. Dans le premier cas, cela signifie que chaque colocataire souscrit à une assurance multirisque habitation (assurance MRH). Vous pouvez alors choisir les garanties qui vous intéressent, indépendamment de vos colocataires. Cela peut notamment vous permettre d’assurer également vos appareils mobiles ou de souscrire à une assurance scolaire à des tarifs préférentiels.

En cas de sinistre et dans le cas d’un bail individuel, la responsabilité de chaque colocataire est déterminée en fonction de sa part du loyer. Par exemple, s’il reste une somme à payer qui n’est pas remboursée par l’assurance (la franchise), la part de chaque locataire sera calculée par rapport à sa part du loyer. Dans ce cas, chaque locataire doit avoir une assurance qui couvre sa responsabilité civile.

Même si vous souscrivez à des contrats individuels, on vous recommande de choisir un seul et unique assureur afin de limiter les litiges en cas de sinistre. 

 

Souscription pour tout le logement : c’est un des colocataires qui s’y colle

Si vous avez signé un unique bail avec tous les colocataires, vous devrez souscrire à un seul et unique contrat d’assurance habitation pour le logement entier. Dans ce cas, c’est un des locataires qui prend en charge la souscription. Il devra alors déclarer les co-signataires du bail pour qu’ils soient également pris en charge par l’assurance en cas de sinistre.

 

Quand assurer un logement ?

Vous devez assurer votre logement dès votre arrivée dans celui-ci. En effet, vous devez fournir au propriétaire une attestation d’assurance dès le début de la location. Attention, elle n’est valable qu’un an. Vous devrez, tant que vous vivrez à cette adresse, fournir une attestation chaque année.

Si vous ne transmettez pas d’attestation, votre propriétaire doit vous en rappeler l’obligation légale. Il peut également vous proposer de souscrire lui-même une assurance à votre compte. Nous vous le déconseillons, car il est probable qu’elle ne couvre que les risques locatifs. Il ajoutera alors les frais d’assurance à votre loyer.

Sachez que si un mois après la mise en demeure, vous n’avez toujours pas transmis d’attestation, votre propriétaire est en droit de mettre fin au contrat de location.

 

Quelles garanties pour votre assurance habitation en colocation ?

Si vous ne souhaitez prendre que le minimum, il est tout à fait possible de se limiter à la garantie des risques locatifs. Celle-ci vous assure en cas de dégâts des eaux, d’incendie ou d’explosion. Cependant, vous ne serez pas couvert si vous causez des dommages chez vos voisins ou si vos biens sont endommagés. 

On ne peut donc que vous conseiller d’opter pour une assurance multirisques habitation. Votre contrat MRH va prendre en charge les dommages matériels et corporels ainsi que les préjudices que vous pourriez causer à une tierce personne. Dans le cas d’une assurance habitation unique pour toute la colocation, vous bénéficierez de la responsabilité civile simple en signalant tous les colocataires comme occupants.

Si vous êtes en bail individuel et que vous possédez des biens mobiliers de valeurs, vous pourrez choisir un niveau de garantie plus élevé et donc plus adapté à votre mode de vie. Ainsi, vous n’aurez pas à imposer une assurance plus chère à vos colocataires et ça vous permettra de démarrer cette coloc’ dans les meilleurs termes. 

 

Et si l’un des colocataires quitte le logement ?

Il peut arriver qu’un des colocataires décide de partir pour une raison ou pour une autre. Dans ce cas, vous devez aussi bien prévenir votre propriétaire que votre assureur. Dans le cas d’un bail commun, l’arrivée comme le départ d’un colocataire devra être inscrit sur un avenant au contrat de colocation. Un avenant est un acte additionnel au contrat. Il vient ajouter, modifier ou supprimer une clause du contrat initial. Cela permet d’éviter de refaire tout le document.
De même, si vous partagez une seule assurance, il faudra également faire un avenant au contrat d’assurance pour bien couvrir tous les locataires.

Dans le cas d’un contrat individuel, le colocataire qui s’en va devra s’occuper de la résiliation. Vous devrez également prendre contact avec votre assureur pour mettre à jour le contrat si besoin. Et si vous avez un nouveau colocataire, vous pouvez lui proposer de souscrire à la même assurance, toujours afin d’éviter des litiges potentiels.

 

Comment choisir son assurance habitation colocation ?

Une assurance habitation fluctue beaucoup en fonction des garanties, du logement, de sa zone géographique et du choix de l’assureur. Des comparateurs vous permettent de vous faire une idée du marché et des tarifs moyens pratiqués. En moyenne, elle coûte entre 10 et 20 euros par mois. 

Chez Homebrella, nous proposons des tarifs avantageux adaptés aux jeunes locataires en colocation. Vous avez besoin d’une assurance rapidement ? Remplissez votre devis et soyez assuré en 5 minutes !

highlighted icon

Chez Homebrella, nous proposons des tarifs avantageux adaptés aux jeunes locataires en colocation. Vous avez besoin d’une assurance rapidement ? Remplissez votre devis et soyez assuré en 5 minutes !